La prévention du cancer colorectal

 

Hygiène de vie et cancer colorectal

 

Le risque de développer un cancer dépend pour beaucoup de nos modes de vie et le cancer colorectal ne fait pas exception à la règle.

 

Certains comportements augmentent le risque :

  • Sédentarité
  • Surpoids
  • Régimes trop riches en protéines (notamment viandes rouges)
  • Régimes riches en graisses (notamment animales)
  • Consommation d’alcool et de tabac

 

d’autres le diminuent :

  • Activité physique régulière
  • Poids normal
  • Consommation régulière de fruits et de légumes (contribue à la diminution du risque de prise de poids, effet antioxydant , apport de fibres )
  • Consommation d’aliments céréaliers peu transformés et de légumes secs (apport de fibres)

 

Le dépistage

 

Le dépistage peut permettre de détecter des polypes et des petits cancers avant l’apparition même des premiers symptômes. A partir de 50 ans, chacun est concerné. L’examen de dépistage est différent selon ses antécédents personnels ou familiaux, c’est-à-dire selon son niveau de risque vis-à-vis du cancer colorectal.

Votre médecin traitant peut vous aider vers la réalisation :  

  • d’un TEST DE RECHERCHE DE SANG  (non visible) dans les selles, test immunologique, remis par votre médecin traitant en l’absence de facteurs de risques identifiés.

    Il est important de réaliser ce test car près de 80% des cancers colorectaux surviennent en France chez des personnes qui jusqu’à présent n’avaient aucun facteur de risque.

    Ce test doit être ensuite renouvelé tous les 2 ans.

 

  • d’une COLOSCOPIE

    Image coloscopie- En présence de facteurs de risque personnel : antécédent d’adénomes, de cancer colorectal, ou de maladie inflammatoire chronique (rectocolite hémorragique et maladie de Crohn).

    - En présence de facteurs de risque familial : antécédent familial de cancer colorectal ou d’adénomes chez un parent du 1er degré survenu avant l’âge de 65 ans ou quel que soit l’âge si 2 parents du 1er degré atteints.

    Cet examen est réalisé au rythme préconisé par votre gastroentérologue (tous les 3 ou 5 ans/ ou plus rapproché si nécessaire).

    Attention : certaines pathologies familiales, la polypose adénomateuse familiale et le cancer colorectal héréditaire non polypoïde encore appelé syndrome de Lynch nécessitent en plus une consultation d’oncogénétique et une chromocoloscopie.

 

Votre médecin traitant vous conseillera dans le choix de l’examen à réaliser.

Attention : devant tout symptôme pouvant évoquer le diagnostic de cancer colorectal, une coloscopie doit être réalisée d’emblée.

 

 

Comment se passe une coloscopie?

lien vers le site de la SFED: http://www.sfed.org/News-pro/Un-film-expliquant-aux-patients-la-coloscopie.html

 

 

 

Télécharger le nouveau dépliant d'information de l' INCa

en version française ou version multilingue